Accueil > Blogue > Y a des élections ou quoi ?

[Blogue] Y a des élections ou quoi ?

vendredi 24 avril 2009

L’actualité, la vraie, semble être bien calme ces derniers jours : pas le moindre battage médiatique sur « l’enlèvement » d’un enfant par un de ses parents, avec passage à tabac de l’autre, conférences de presse et tout ça. C’est d’un triste ! Être obligés de se peler la colère de ces salariés de Continental qui mettent à sac une pauvre sous-préfecture au motif que la justice les prend pour des zozos ! Comme si ça pouvait être le genre de la justice, ça !

Heureusement, les médias sont là pour immortaliser la scène. Ils attendaient que ça, on dirait. Des gens à bout, désespérés, c’est un beau sujet, bien sensationnel comme il faut. Ces salauds d’ouvriers qui pètent les plombs, inacceptable et scandaleux, forcément. Ça vous fait un beau débat bien philosophique comme on aime : « la violence peut-elle être légitime » ? Et tout ce beau monde de répondre la bouche en cul de poule : « Ah bé non, alors ! C’est trop pas beau ! »

Pour relever le niveau, on a cette pauvre MAM - dont l’existence médiatique est si souvent compromise par l’agité de l’Elysée - et le comique Fillon qui parlent de poursuites à l’encontre des « casseurs ». C’est qu’ils en sont bien capables, ces enfoirés. Envoyer au trou des prolos qui se font promener par ces si sympathiques et irréprochables patrons, ce ne serait que justice. Au moins, ça donnerait l’impression que l’ordre républicain règne dans notre beau pays. C’est vrai, depuis que les escrocs de la finance se paient notre tête en pompant le généreux argent public et sans même avoir été inquiétés, on se demandait s’il y avait encore des gens pour gouverner le pays. Ben voilà, on le sait. C’est plus facile d’envoyer la troupe contre les futurs chômeurs. Les bourges, eux, on leur fait juste les gros yeux, et encore ! Entre requins, on se bouffe pas le foie, quand même !

Et puis, ça fait oublier ce débat plombé sur le soi-disant retour de Vichy. Délit de solidarité, pensez un peu ! Comme si Besson, un ancien socialiste quand même, pouvait tremper dans un tel cloaque. C’est vrai que, nous autres, on avait pas bien compris combien tous ces immigrés clandestins, qui font rien qu’à venir chez nous pour profiter de nos largesses, sont dangereux. Alors Besson, il insiste bien : ce sont des délinquants, non mais ! Et il faut leur montrer qui c’est qui fait la loi, non mais !

Pour ça, on sait !

Alors, bien sûr, on fait des lois pour remplir le journal officiel et on dit qu’on va pas les appliquer. Faut dire qu’envoyer en taule un citoyen français (enfin, l’est-il vraiment ?) qui s’est un peu égaré en aidant un de ces salauds d’étrangers, c’est chaud. C’est juste histoire de leur faire peur, de les dissuader d’appliquer ces cons de principes humanistes qui empoisonnent les bien-pensants qui ont peur de tout. C’est vrai, quoi, la Sarkosye, c’est tout de même pas Vichy. Si ?

Et puis, comme on vit dans un monde de périls insoupçonnables et innombrables, le furoncle nous en remet une couche. Voire deux :

  • Désormais, il est interdit de manifester avec une cagoule. Pour l’instant, manifester n’est pas interdit mais si vous êtes pas sages, ça viendra. Alors, il nous dit « cagoule » mais on peut penser que ce sera plus large, comme définition. Y a pas de raison. Un col qui masque trop le visage, peut-être ? Des lunettes de soleil ? Après tout, c’est quoi ce besoin de manifester ? On n’est pas heureux en France ?
  • Désormais, interdit d’appartenir à une bande. Là aussi, ça va être coton à définir comme concept. Bon, on n’est pas si cons qu’on en a l’air : on sait bien que ça s’adresse aux jeunes pas très clairs des cités. Les petits bourges des grands lycées et autres grandes écoles qui font leurs charivaris, eux ne devraient rien risquer. Mais comme ça peut pas se dire comme ça, va falloir tourner la loi pour que la sagacité des flics chargés de la faire appliquer ne provoque pas de disjonction de leurs quelques neurones valides. Pas gagné !

La sarkosade habituelle, en somme. Tout de même, ça fait 7 ans que ce triste pitre nous fait le coup. Ben oui, 7 ans. C’était qui le ministre de l’Intérieur à la grande gueule et aux résultats piteux, sous Chichi, depuis 2002 ? Le mec qui a supprimé la police « socialiste » de proximité (pour vouloir la rétablir maintenant) et qui prétendait nettoyer les cités au Kärcher ? Hein, dites un peu...

C’est vrai, ça a marché puisqu’il a été élu (mais pas par moi, je le jure). Alors, il doit se dire que ça marchera encore. C’est pas forcément faux, malheureusement. C’est le seul moyen qu’il a, le pauvre, pour faire oublier son incompétence, sa vulgarité et son manque total d’envergure politique. Faut comprendre, donc. Et c’est aussi la seule rengaine qu’il sache entonner sans se prendre les pieds dans le tapis. Une rengaine bien droitière, tellement usée qu’on pourrait penser que les Français la connaissent pas cœur. Manque plus qu’un air de musette pour accompagner et ça ferait presque folklore. Sauf que c’est aussi lassant quand on connait la suite. Gesticulations et empilage de loi inutiles et liberticides.

Et inquiétant : notre insignifiant président veut traiter les victimes aussi bien que les délinquants. C’est pas rassurant. On va leur faire des fouilles à corps, à elles aussi ? Un doigt dans le cul et tout ça ? Bon, c’est vrai qu’il mélange un peu les genres mais, après tout, c’est aussi un autre moyen de faire baisser les statistiques de la délinquance.

Bref, ça doit aller vraiment mal pour Sarko et la droite. Si ça se trouve, pour le pays aussi. Alors, faut allumer des contre-feux et revenir aux fondamentaux.

Heureusement, on a Mââme Ségolène. Elle viendra de nouveau s’excuser des conneries sarkosyennes. Comme si on lui avait demandé quelque chose à la vouivre des marais ! Elle se prend pour qui, au juste ? Elle s’imagine qu’on est trop cons pour le voir venir l’autre ? Elle va s’immoler pour sauver l’âme de la France ? Tiens, c’est pas con, ça ! Ségo, immole-toi une bonne fois pour toutes et fiche-nous la paix. On a déjà assez du furoncle et de sa bande de débiles sans qu’il soit besoin d’y ajouter tes crétineries.

Blogue | Suivre la vie du site RSS 2.0