Accueil > Blogue > Faut pas rire avec ça

[Blogue] Faut pas rire avec ça

samedi 4 octobre 2008

J’attendais dans une salle d’attente quelconque. Après tout, c’est fait pour ça les salles d’attente : pour attendre. Finalement, c’est bien nommé.
Et en attendant, je lisais distraitement des petites annonces épinglées sur un panneau d’affichage. Il y en avait de toutes sortes : pour des bagnoles ou des bécanes, pour repasser du linge, pour donner des cours de math, de français ou de swahili, etc.

Et puis aussi pour garder des gnards. Et là, c’était que des jeunes filles bien sous tout rapport ou des dames super sérieuses.

Me sont alors revenus en mémoire les propos d’un gars aperçu dans un jeu de France 2, le midi : « Tout le monde veut prendre sa place », animé par Nagui. J’aime bien regarder ce jeu, quand j’ai le temps. Là, notre bonhomme était auxiliaire de puériculture. Apparemment, ça existe. Et il nous dit : « J’aime beaucoup les enfants ». Bon, jusque là, j’avais rien trouvé de choquant mais lui, visiblement, il pensait avoir dit une énormité. Alors, il bredouille : « Oui, enfin, j’aime bien m’en occuper... », genre, pensez pas à mal.

C’est vrai, me suis-je dit, un gars qui aime les enfants, c’est forcément un pédophile. C’est normal. Comme un père qui aime ses gosses est nécessairement un père incestueux. Ça peut pas être autrement. Si tu aimes ton chien, ton chat ou ton poisson rouge, c’est inévitablement que tu dois être zoophile. Quant aux vieux... Bref ! En gros, avoir de l’affection, c’est un peu comme une déviance donc, pour que ce soit pas mal interprété, il faut préciser obligatoirement qu’il n’y a pas de connotation sexuelle. Sinon, tout le monde te regardera de travers. Voire pire.

Alors, j’ai imaginé un gars qui oserait faire paraître une annonce comme ça :

Homme sérieux, disponible, attentionné, aimant beaucoup les enfants, garderait petits garçons et petites filles de 6 à 10 ans. Téléphoner au...

Et en imaginant les billes des gens qui la liraient, ça m’a fait rire, tout seul. J’imagine le scandale. Et la suite... J’étais plié.

Ben oui. Je trouve ça marrant. Je devrais plutôt en pleurer que l’on voit le mal partout, à ce point. Parce que c’est quand même un comble que plus rien ne puisse être innocent. Mais c’est le genre de provocation que j’aime bien.

Je vous entends d’ici : « T’as qu’à le faire alors » !

Ben oui mais non. Déjà, me retrouver au poste avec une lampe de bureau dans les yeux pour me faire dire combien j’en ai violé, ça me tente pas trop. Mais en plus, savoir que mon curriculum vitae dans EDVIGE, déjà pas bien reluisant, serait agrémenté de ce soupçon de préférence sexuelle particulière, franchement, même si j’emmerde nos surveillants, j’y tiens pas plus que ça. Déjà, le fait d’écrire que ça me fait marrer, ça va sûrement pas aider.

Je reconnais que c’est dommage. On aurait bien rigolé. Surtout vous ! Et surtout que de nos jours, justement, faut pas rigoler avec ça.

Encore une occasion ratée. Pfffff !

Blogue | Suivre la vie du site RSS 2.0