Accueil > Blogue > Le miracle du 15 août a bien eu lieu

[Blogue] Le miracle du 15 août a bien eu lieu

samedi 16 août 2008

Je m’étais un peu laissé aller à la mauvaise humeur contre mon accès à l’internet dans mon dernier billet intitulé « Pénible ».
Comme pour me punir de mon audace, le côté obscur de la technologie en a ajouté une couche : plus d’Internet depuis le 11 août. Mais alors ce qui s’appelle rien, nada, le néant total.

Du coup, nous avons entrepris une enquête auprès de nos relations au village et par cercles concentriques au rayon diminuant jusqu’à nos voisins immédiats, nous sommes arrivés à la conclusion que nous étions les seuls à éprouver ces difficultés. De plus, entre-temps, après quelques investigations d’ordre technique dont je vous passe le détail, j’ai constaté que le problème affectait la ligne téléphonique et non pas seulement l’accès à Internet. Plus de tonalité à la prise de ligne, donc pas moyen d’appeler. Par contre, on pouvait recevoir des appels... de temps à autre.

Il faut dire que, chacun ayant un téléphone cellulaire, la ligne « fixe » ne sert qu’à ça : recevoir des appels. Même le téléphone par internet, pourtant compris dans l’abonnement et censé être illimité, ne sert quasiment jamais dans le sens sortant. Nous ignorons donc depuis combien de temps dure cet état de chose mais ça doit remonter à longtemps.

Ainsi donc, nous avons alerté France Télécom, jeudi 14... au moyen d’un cellulaire ! Pardi. Passons sur l’accueil délirant du premier appel, genre « Rappelez quand vous aurez testé toutes vos prises », d’une dame qui ne savait de toute évidence pas écouter et prétendait tout savoir. Au second, une autre dame, plus avenante et surtout plus à l’écoute, a compris ce qu’il y avait lieu de faire et a transmis au service compétent.

Et là, ô miracle, vendredi 15 en début d’après-midi, tout s’est remis à fonctionner : d’abord le téléphone puis, environ, une heure plus tard, Internet.
Et depuis, pas l’ombre d’une défaillance malgré le mistral. Comme quoi !

Un peu méfiant, je réserve mon avis avant de sabrer le champagne. Depuis quatre ans que nous vivons ici, le nombre des pannes est vraiment trop important pour penser être tirés d’affaire aussi vite. Mais tout de même, c’est l’amorce d’un espoir qui nous réchauffe le cœur avec la promesse de lendemains « ouèbophiles » qui chantent, exempts d’aléas crispants.

En attendant, un grand merci à France Télécom pour l’efficacité de sa prise en compte du problème et, cela, un jour férié, tout de même. Désormais, nous en ferons une journée de pèlerinage jusqu’au coffret de répartition du quartier où nous déposerons une gerbe à la gloire de ses valeureux techniciens.

Et puisque Sa Sénilité Benoit Ixsivé vient sous peu rendre visite à la communauté calotine du pays, nous lui adresserons une requête pour qu’il canonise ces hommes de bien. Il l’a bien fait pour le nazillon de l’Opus Déi, il peut bien le faire pour des gens réellement utiles.

Et hop, voilà qui est balancé !

Blogue | Suivre la vie du site RSS 2.0