Accueil > Blogue > Pénible

[Blogue] Pénible

samedi 9 août 2008

Vous me connaissez, je suis d’un naturel égal et plutôt placide. Jamais un mot plus haut que l’autre, toujours de bonne humeur. Sauf, bien sûr, quand je suis en rogne.
Mais là, trop c’est trop !

En général, dans nos contrées reculées, l’accès à l’Internet est plutôt satisfaisant sauf en cas d’orage ou de Mistral. Et Dieu sait si, en Vaucluse, on est gâtés ! Ces jours-là, inutile d’espérer une connexion. C’est le retour au pigeon voyageur garanti.

Bon, l’orage, je veux bien comprendre. Mais le Mistral ?

Or, voilà maintenant un bon mois que l’Internet merdouille à tire-larigot. Je n’exagère pas. Il ne s’est pratiquement pas passé une journée depuis juin sans que le réseau ne décroche et que la boiboite ne se mette en recherche. Parfois, ça dure la journée entière pour se calmer dans la nuit, c’est à dire à une heure où normalement on passe à autre chose sauf chez les noctambules. Parfois, c’est l’inverse : ça fonctionne bien en journée et, une fois la nuit venue, ça plante en pagaille, justement quand t’as une heure ou deux pour aller voir le monde.

C’est achment facile pour gérer un site, répondre au courrier et tout ça. Énervant ! Tu commences un truc, t’as la connexion, c’est bon, et paf ! Ça plante et ça reste en recherche pendant une demi-plombe, des fois plus. Ça revient trois minutes et hop, ça recommence. Et ainsi de suite. Et cela sans raison.

On a souvent quatre ordinateurs connectés en même temps. Parfois cinq (j’en ai personnellement deux, dont un sous linux). Et le pire, c’est que parfois, quand on ferme tout de guerre lasse, le réseau décide de se stabiliser.

Début juillet, le temps était encore assez pluvieux et on a dû avoir quelques orages. Mais néanmoins la plupart d’entre eux évitaient le secteur. Depuis, le temps s’est établi au beau fixe et il n’y a quasiment plus eu de vent. Alors quoi ? Sommes-nous condamnés à être privés d’Internet chaque fois que la météo s’en prend à un coin de France, peu importe lequel ?

Étant donné que je paie le même prix qu’un Parisien ou un Niçois, j’ai droit au même service, non ?

Vu la facilité avec laquelle on peut joindre les FAI, je sens que je vais me fendre d’un petit courrier. Et après on dira que je suis coléreux ! Non mais oh !

Et comble du foutage de gueule, aujourd’hui qu’on a du Mistral, pas une panne. Mais la journée n’est pas finie, faut dire...

Pénible, je vous dis ! Vraiment pénible !

Vos commentaires

  • dcd
    Le 24/08/08

    calme toi Marco ;-)
    Ce ne son la que les joies de la technique moderne lol

    Être capable d’envoyer des satellites au confins de notre univers, et ne pas être capable de résoudre une petite trace d’humidité

    Et à l’heure du WIFI cela ne peut que s’aggraver :-(

    Pour ceux qui est du mistral cela est très plausible car tes fibres ou lignes doivent être aérienne par chez toi, et qu’il y a risque d’usure des protections de câble ou des fibres optique

    Et si usure il y a, lors des quelque pluies tout s’aggrave et vive les reconnections à tout va :-(

    Sinon ta un réseau merdique par chez toi ou vous vous retrouver a 15 sur un simple 0.6mm² , et le comble serais que tu soit en multiplexer
    ( j’étais monteur câbleur téléphonique en aérien et souterrain, ainsi que monteur raccordeur en fibre optique)

  • @Ficanas84
    Le 24/08/08

    Bah, je sais pas si tes explications techniques sont le reflet de la réalité locale mais depuis le 15 août, jour de Marie et de Bernadette Chirac Soubirou réunies, comme chacun sait, ça marche plutôt mieux. De plus, un technicien de FT est venu vérifier les branchements au poteau (on est effectivement en aérien sur un bon bout) la semaine dernière, et il paraît qu’il manquait un shunt ou un pont ou un truc dans ce genre. Et depuis, quasiment plus de problèmes. Pourtant le mistral a soufflé et il a plu pas mal (d’ailleurs il a beaucoup plu cette année).

    Il n’y a qu’aujourd’hui que la boiboite semble s’être étranglée mais on a réinitialisé et depuis plus de soucis.

    Affaire à suivre donc mais quand même y a du mieux. Et c’est tant mieux ;0)

Blogue | Suivre la vie du site RSS 2.0