Accueil > Blogue > Polars de Motards

[Blogue] Polars de Motards

dimanche 10 février 2008

On a beau porter un casque à longueur de journées, ce n’est pas pour autant qu’on a le cerveau liquéfié ! Faut juste l’aérer de temps en temps.

Et quelle meilleure façon de s’aérer les neurones que la lecture d’un bon bouquin ? Et si, en plus, ça parle de moto, quel pied !

Délivre-moi du malCertes, hormis des bandes dessinées telles que le désormais célèbre Joe Bar Team, son alter ego allemand Motomania, Moto Raleuses ou encore Mammouth et Piston (etc.), la littérature (avec ou sans image) n’offre pas une très grande place à la moto et rares sont les productions de qualité. C’est que construire une histoire autour de notre véhicule favori n’est pas à la portée du premier venu, même pour un motard (très) imaginatif, si l’on veut bien mettre de côté l’humour potache et l’autodérision des bandes dessinées ci-dessus.

Trilogie motarde à lire absolument

Mathieu GOGUEL, 33 ans, motard, parisien et écrivain à ses heures, s’est essayé au genre polar et, disons-le tout net, avec beaucoup de talent.

Publié en mars 2003, Danger Public est son premier polar. Inspirée de faits et personnages réels, l’histoire vous emmène dans une course-poursuite haletante autour du périphérique, pleine d’arsouille, de stunt et de gaz d’échappement. Gare à la sortie de piste !

En mars 2004, sort Roulez jeunesse. L’auteur a choisi de plonger ses personnages au cœur de la saison moto. Des 24 heures du Mans aux Coupes Moto Légende, du Burns Day au Bol d’Or, une virée en pays motard qui se transforme peu à peu en un vrai roman noir et vous plonge dans l’histoire de la création de la Fédération Française des Motards en Colère au début des années quatre-vingt.

Septembre 2005. Ca y est ! La trilogie motarde est enfin achevée avec Délivre-moi du mal, le troisième et dernier polar de motards de Mathieu Goguel. Coursier en moto depuis plus de vingt ans, Christian voit sa vie basculer lorsqu’une femme, poursuivie par des inconnus, lui remet un pli mystérieux en pleine rue. Pour le coursier, c’est le début d’une longue course qui se transforme rapidement en descente aux enfers. Pour s’en sortir, Christian n’aura pas le choix. Il devra choisir entre la course et la vie !

Je vous recommande très chaleureusement la lecture de cette trilogie. Parce que la moto y est reine, parce que l’univers motard y est rendu avec, souvent, beaucoup de justesse, parce que les personnages sont terriblement humains, parce que ce sont de vrais polars de qualité (pour qui aime le genre), parce que parce que... il faut absolument les découvrir et les faire découvrir ! Voilà !

Alors, rendez vous sans plus tarder sur le site polar-motard.com/ pour faire la connaissance de Mathieu GOGUEL et de ses 3 bouquins. Vous y découvrirez également d’autres références de la littérature motarde telles que le livre culte Traité du zen et de l’entretien des motocyclettes de l’américain Robert M. PIRSIG et bien d’autres encore.

Motard(e)s : A vos plumes !

Et si vous êtes en mal d’écriture, sachez que les Editions Terre de Brume et la société Consomoteurs recherchent des manuscrits originaux de polars de motards en vue de créer une collection dédiée au genre. Les manuscrits sont à envoyer exclusivement par courrier à :

Terre de Brume Editions - "Polar Motard" - 74 F, rue de Paris - 35000 Rennes

Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter Mathieu Goguel par mail mathieu@polar-motard.com ou par courrier chez Terre de Brume qui transmettra.

Et aussi...

Vous pouvez également vous procurer les livres de Mathieu GOGUEL ainsi que d’autres productions talentueuses (dont des bandes dessinées motardes) en vous rendant sur le site MotoMag.com. Chronique d'une utopie en marche

Vous y trouverez aussi des DVD sur des légendes de la moto tels que Le cheval de fer de Pierre-William GLENN (un Français) ou le très émouvant et très excellent Burt Monroe de Roger DONALDSON avec le remarquable Anthony HOPKINS. Magnifique !

Vous y trouverez plein de choses épatantes !

Si avec tout ça, vous n’arrivez pas à vous délasser les méninges, c’est à désespérer !

Blogue | Suivre la vie du site RSS 2.0