Accueil > Blogue > Aïe !

Présidentielle 2012

[Blogue] Aïe !

mardi 24 avril 2012

A près de 18 %, le repli sur soi et la xénophobie ont de beaux jours devant eux. Mais comme le dit l’ami Guillaume, ce n’est guère étonnant. On se dit que trop de discours haineux ont été distillés ces cinq dernières années pour que ça n’ait pas de conséquences. Quand même ceux qui « sont aux affaires » utilisent la stigmatisation et le mépris de l’autre comme écrans de fumée pour masquer leur incapacité à comprendre et à traiter les travers de nos sociétés, il n’y a aucune raison pour que ceux qui sont porteurs des idéologies les plus intolérantes n’en retirent pas les bénéfices. Accuser les Roms et les immigrés d’être la cause de l’insécurité, oser prétendre que les Africains « ne sont pas assez entrés dans l’histoire », c’est légitimer le discours du FN qui ne s’embarrasse pas de trop de finesse d’analyse. La recherche de boucs émissaires est aussi vieille que l’action politique. Il faut bien une cause à tous nos malheurs, pas vrai ? Et si l’on ne veut pas que le peuple renverse l’ordre établi, quel meilleur fautif que l’autre, cet inconnu ?

J’ai toujours du mal à comprendre d’ailleurs cette propension du laquais à voter pour ses maîtres. Un peu comme aux États-Unis où ce sont les états les plus pauvres (Mississippi, par exemple) qui votent le plus Républicain et ultra-conservateur. Autant dire pour les maîtres du système, ceux qui ne jurent que par leurs propres profits et condamnent les plus pauvres à vivre dans le dénuement le plus total. Ici, c’est bien pareil. Ce sont les régions les plus sinistrés qui votent Sarkozy ou Le Pen. A preuve, le Vaucluse où le taux de chômage est l’un des plus élevés de Provence de même que le nombre des allocataires du RSA : Sarkozy 27,5 % - Le Pen 27,3 %. Presque 55 % pour les tenants d’une idéologie qui préfère faire la chasse aux étrangers que repenser la distribution des richesses dans la société. La bourgeoisie peut dormir sur ses deux oreilles.

Je vous donne les résultats de Bédarrides, pas mal non plus !

Inscrits 3892
Votants 3374 86,69%
Abstention 518 13,31%
Exprimés 3319
Blancs et nuls 55 1,63%
Joly 57 1,72%
Le Pen 1358 40,92%
Sarkozy 882 26,57%
Mélenchon 259 7,80%
Poutou 36 1,08%
Arthaud 13 0,39%
Cheminade 10 0,30%
Bayrou 175 5,27%
Dupont-Aygnan 38 1,14%
Hollande 491 14,79%

Formidable résultat à rapprocher de celui du premier tour des Cantonales 2011. Une droite à près de 69 % et une gauche à seulement 26 % (en comptant le PS ;o), le total des voix de gauche (856) étant inférieur au score de Sarkozy seul. Les prochaines municipales promettent d’être... détonantes !

Ceci dit, même si je n’arrive pas à écarter un fond de xénophobie dans les motivations du vote FN, je ne parviens pas non plus à y voir sa seule justification. Après tout, Sarkozy aussi est plein de tendresse pour l’étranger surtout s’il est en plus musulman. Mais Sarkozy est aussi un acteur essentiel de la construction d’une Europe qui broie les plus faibles. Il s’en est suffisamment vanté même si ces derniers temps il a eu tendance à faire croire que c’était un autre lui-même qui avait manœuvré. La question centrale est bien, je le crois, la souveraineté nationale bafouée par le passage en force du traité de Lisbonne. Sarkozy en est responsable mais pas seulement lui. Hollande ou Bayrou aussi même s’ils n’en sont pas les initiateurs. Et là, la gauche non socialiste ne parvient pas à rafler la mise car elle se veut porteuse d’un idéal universaliste qui, pour l’heure, ne passe pas. La solidarité entre les peuples n’est pas encore une attente majeure. Au contraire, il y a là l’expression d’un égoïsme assez prétentieux. Nous mieux que les autres. Car c’est bien connu, toutes les civilisations ne se valent pas...

Il n’en reste pas moins que, même s’il est inquiétant, ce vote traduit, selon moi, le rejet de la politique d’intégration du pays dans une Europe qui ne protège pas ses citoyens et fait la part belle aux profiteurs et aux spéculateurs. Certains se lamentent que les choix des électeurs ne se portent pas de préférence vers les tenants d’une simple alternance, traduction d’une bipolarisation du débat politique et gage d’une vie démocratique sans relief qui ne remettrait pas en cause l’essentiel. Pourtant, même si le FN est lui-même un usurpateur qui ne remet pas en cause l’ultralibéralisme et n’a que faire des attentes du peuple, il a su prendre en compte l’exaspération des Français vis à vis d’une classe politique qui prétend tellement avoir raison qu’elle est devenue incapable d’écouter ses mandants, de leur expliquer les problématiques ou de comprendre leurs interrogations.

Je ne me fais pas d’illusion sur la suite. Si Sarkozy l’emporte — ce qui est loin d’être une hypothèse improbable — rien ne changera et l’on aura la duplication des cinq dernières années en pire avec le démantèlement de nos droits sociaux.

C’est pourquoi je voterai Hollande en espérant que lui, au moins, ait l’intelligence de comprendre que son élection ne traduit pas une adhésion sans réserve à son programme et qu’il est vraiment temps de changer l’approche européenne de la France. C’est pourquoi je pense que le Front de Gauche doit peser sur la prochaine Assemblée Nationale.

Blogue | Suivre la vie du site RSS 2.0