Accueil > Blogue > France 9 - Pays-de-Galles 8 : on est en finale !

Coupe du monde de rugby 2011

[Blogue] France 9 - Pays-de-Galles 8 : on est en finale !

samedi 15 octobre 2011

Il y a quinze jours, à la fin du match contre les Tonga, celui qui aurait fait ce pronostic aurait été regardé avec une certaine commisération teintée de condescendance : « Mais oui, petit, la France en finale, bien sûr ! Et pendant ce temps, la marmotte... »

Et bien, je le dis sans fausse pudeur : j’avais raison d’y croire ! Et paf !

Bon, certes, ce ne fût pas facile. Ces diables de Gallois avaient bouffé leur dragon et comptaient bien nous refaire le coup de Crécy et d’Azincourt, autres moments mémorables que Maître Eolas a la cruauté de rappeler dans son billet. Mais cette fois, la France a tenu bon. Elle a gagné et n’a pas usurpé sa victoire.

En fait, elle a su exploiter les rares fautes convertibles en points commisses par les Gallois et qui lui ont permis de marquer ces 9 malheureux-là. D’un autre côté, le buteur Gallois n’était pas en veine sans quoi nous ne nous réjouirions pas de ce résultat. Et surtout, le capitaine gallois (Warburton) s’est fait sortir à la 18ème minute sur un carton rouge brillamment obtenu après un placage « en cathédrale », donc dangereux, sur notre Clerc à nous.

Mais même réduit à 14, le Gallois reste un teigneux et l’équipe de France a fait preuve d’une belle solidité face à ces jeunes fous. 6-3 à la mi-temps pour les Bleus.

La seconde mi-temps a été presque entièrement galloise. On se serait cru à Poitiers en 1356 mais en sens inverse. Gniark ! Quelle défense, mes aïeux ! On se prend un essai en coin à la 59ème minute. Les Gallois reviennent à un tout petit point (8 à 9) qu’il va falloir défendre jusqu’au bout. Les 10 dernières minutes ont été un vrai calvaire avec des Gallois toujours à l’offensive et cherchant à nous mettre à la faute (une tentative de pénalité des 50 m échoue d’un poil sous la barre à 4 minutes de la fin) et des Français héroïques, osons le mot, qui ont dépensé des trésors d’énergie pour ne pas céder à leurs vieux démons.

Et la victoire enfin, et la finale aussi. Inespérée mais belle. A ce stade de la compétition, il n’y a pas de petit match. Pour gagner celui-là, il fallait une équipe solide et solidaire capable de défendre sans état d’âme.

Nous voilà donc en finale !

Demain, nous saurons qui viendra nous défier des All-Blacks ou des Australiens. Mais on s’en fout : la France n’a plus rien à perdre et peut se permettre un dernier exploit.

Alors : ALLEZ LES BLEUS !

Blogue | Suivre la vie du site RSS 2.0