Accueil > Blogue > Des avocats israéliens pour le peuple palestinien

[Blogue] Des avocats israéliens pour le peuple palestinien

samedi 10 avril 2010

C’était soirée courses au supermarché. Pas le genre de truc folichon mais il faut bien manger. On passait dans le rayon fruits et légumes.

- Ça te dit des avocats ? me demande-t-elle

- Faut voir, pourquoi pas ?

C’est vrai qu’ils ont l’air sympathiques, ces avocats, un peu moins anémiés que d’ordinaire en cette saison. Et puis, finalement, je lui dis :

- Non, je n’en veux pas.

- Ah bon ? Ils sont beaux pourtant, s’étonne-t-elle

- Ben oui mais ils viennent d’Israël.

- Et ?...

- Ben, j’achète plus rien qui vienne d’Israël. Tant qu’ils feront chier le monde avec leur mur et la colonisation de la Palestine, j’achèterai plus de produits « made in Israël » ni même « made in Palestine  ».

- Tu boycottes, quoi !

- Ouh là, malheureuse, surtout pas ! C’est interdit en France de boycotter les produits israéliens. Donc, je boycotte pas. J’achète plus, nuance.

- Ben, je vois pas la différence.

- C’est parce que t’es pas assez préoccupée d’écologie. Le bilan carbone des produits israéliens est déjà pas fameux en raison de la distance qu’ils doivent parcourir pour arriver sur nos étals. Mais quand on y ajoute celui qui est dû à l’état de guerre permanent, aux morts et aux mutilés (palestiniens et israéliens, d’ailleurs) qu’il faut transporter, soigner, aux destructions liées à la colonisation et à la guerre et pis tout ça, ben il est vraiment exécrable, leur bilan carbone. Alors, finalement, c’est à la fois pour la planète et aussi pour Israël. Pour lui rendre service. Comme ça, ils ont le choix : soit ils arrêtent la colonisation et la guerre contre le peuple palestinien, soit ils n’exportent plus leurs produits. Et comme ça, ils pollueront moins. C’est quand même sympa, non ?

- T’es pas un peu faux-cul, là ?

- Si, c’est vrai. Un peu. En fait, j’emmerde Netanyahou et toute sa clique de va-t-en guerre. Passe encore qu’ils s’essuient les pieds sur la diplomatie de ce pauvre Kouchner sans que notre affligeant furoncle, qui est tout de même censé représenter le pays, ait la moindre réaction assimilable à un début de dignité. Passe qu’ils en fassent baver des ronds de chapeaux à leur plus important allié, en humiliant littéralement le vice-président des États-Unis. Mais leur politique est suicidaire. A la limite, si c’est ce que veut le peuple israélien, puisque Israël est une démocratie, grand bien lui fasse. Mais la négation de l’existence et des droits du peuple palestinien ne peut conduire qu’à une impasse. Tôt ou tard, ils paieront l’addition, parce que l’histoire est comme un balancier, et alors ils feront appel à ceux qu’ils méprisent aujourd’hui, Européens et Américains. Israël fanfaronne en faisant des bras d’honneur au monde entier mais il oublie que sans les États-Unis, principalement, et l’Europe, aussi un peu, il ne pourrait pas tenir. Il a tort de penser que ses groupes de pression pourront éternellement contenir les gouvernements et les opinions publiques. Même le peuple américain est capable de lucidité. Israël flirte avec l’irréparable et quand cela surviendra, l’Amérique basculera. Et alors...

- C’est quoi l’irréparable ? Il y a déjà eu des massacres de palestiniens et personne n’a bougé.

- Sabra et Chatila ? C’étaient les chrétiens libanais même si les Israéliens ont pudiquement détourné les yeux, comme beaucoup d’autres à cette époque. L’irréparable, ils l’ont déjà frôlé : traiter Joe Biden, le vice-président américain, comme un vulgaire diplomate français, c’était déjà limite mais ça pourrait s’envenimer insensiblement. L’argumentaire américain évolue : il se dit désormais que la politique de Netanyahou cause la mort de soldats américains en Irak et en Afghanistan. Les citoyens américains préfèreront toujours penser que les déboires de leur armée sont dus à la connerie du premier ministre israélien plutôt qu’à l’incompétence du président qu’ils ont élu ou de leurs généraux. Surtout si le retour des cercueils est tant soit peu théâtralisé. Même nous, on réagirait comme ça, je pense. Enfin, en temps normal. Si on avait encore un peu de fierté.

- Et tu crois que quelques avocats de plus ou de moins, ça va convaincre Netanyahou ?

- Il y a peu de chance. Mais même symbolique, c’est une forme de protestation contre la politique israélienne et de soutien au peuple palestinien. C’est pas forcément grand chose mais en parler ça peut finir par créer un vrai mouvement pour la paix dans cette région du monde. Ce pour quoi des gens œuvrent depuis longtemps avec courage et ténacité. Et c’est aussi une façon de les soutenir, pour commencer... Et pourtant, j’aime les avocats...

Et pis c’est tout !

Blogue | Suivre la vie du site RSS 2.0